Cardiologie Tonkin

MITRACLIP ou CLIP MITRAL
Pénibilité
120' d'intervention
MITRACLIP

MITRACLIP ou CLIP MITRAL

 

(Anesthésie)

A qui cela s’adresse ?

Vous souffrez d’une maladie de la valve mitrale nommée « insuffisance mitrale » (IM), cela veut dire que ce « clapet » ne rempli pas totalement sa fonction et permet au sang de refluer en partie dans l’oreillette gauche lors de la contraction du cœur. En résumé, le clapet n’est plus étanche. Si la fuite est importante, elle occasionnera une fatigue accrue de la pompe cardiaque et contribue à vous essouffler ou créer de l’inconfort dans la vie quotidienne.

Comment fait-on pour traiter une IM ?

Divers traitements peuvent vous être proposés:

  • les médicaments réduisent l’inconfort mais ne traitent pas la maladie.
  • la chirurgie de réparation ou de remplacement de la valve est le traitement de référence et doit toujours être discuté. Ce n’est que dans le cas où ce traitement ne peut être appliqué que l’on va proposer la réalisation d’une procédure MITRACLIP ou clip mitral.

Comment se déroule une procédure de Clip Mitral ?

Processus de sélection :

C’est un véritable travail d’équipe avec concertation entre vos médecins : médecin traitant, cardiologue traitant et cardiologue échographiste (jouant un rôle clé dans la réalisation de la procédure), chirurgien cardiaque et cardiologue interventionnel. Se joindront à ce groupe des anesthésistes réanimateurs et parfois des gériatres afin de cerner respectivement le risque opératoire (en cas de chirurgie) et les capacités de récupération secondaire.

Une des étapes clé est l’analyse du mécanisme de l’insuffisance mitrale à l’aide de l’échographie. Il est nécessaire de pratiquer une échographie cardiaque par voie trans-oesophagienne, cet examen est réalisé sous brève anesthésie car il est inconfortable. Il est primordial pour définir votre aptitude à bénéficier de la procédure de MITRACLIP ou clip mitral.

Réalisation de la procédure

Cet acte est une procédure percutanée, c’est à dire que l’accès à la valve mitrale se fait à travers la peau en ponctionnant la veine fémorale. Vous serez placé sous anesthésie générale, un respirateur prenant en charge la fonction des poumons, une sonde d’échographie sera alors placée dans votre œsophage pour guider l’ensemble de la procédure. La durée de l’intervention est variable selon le type de l’insuffisance mitrale et la nécessité de placer un ou plusieurs clips. Actuellement, une durée de 2 heures en moyenne est nécessaire.

A l’issue de la procédure, vous serez conduit en salle de réveil où l’on retirera la sonde d’intubation (celle qui a servi à ventiler vos poumons durant l’intervention). Ensuite, vous regagnerez l’Unité de Soins Intensifs Cardiologiques (USIC) où l’on appliquera une surveillance régulière de votre état cardiaque. Vous serez déjà en mesure de communiquer avec vos proches. Le lendemain vous pourrez être transféré en secteur de cardiologie  et votre liberté de vous lever et bouger vous sera rendue.

Un retour à domicile est envisageable à partir du troisième jour.

Il n’est pas nécessaire de pratiquer une convalescence.

Est-ce douloureux ?

La procédure MITRACLIP ou Clip Mitral est pratiquée sous anesthésie générale. Les suites habituelles ne sont pas douloureuses.

Y’a-t-il un risque ?

EN COURS DE MODIFICATION

Dans tous les cas, ces risques auront été mis en balance avec le risque d’une chirurgie classique et le risque de rester sous traitement médical seul.

Dernière mise à jour : Le 2 avril 2017