Cardiologie Tonkin

Scanner Coronaire
Pénibilité
20' d'intervention

(voie veineuse)

A quoi ça sert ?

Le scanner est un examen radiologique utilisant des rayons X. Il permet d’obtenir une imagerie en coupe très précise de votre organisme. La technologie des scanners modernes permet de réaliser des images du massif cardiaque sans être gêné par les mouvements permanents du cœur et d’effectuer rapidement un très grand nombre d’images pour une reconstruction du cœur en trois dimensions.DSC_0136_439x310_acf_cropped2

Le scanner cardiaque (ou scanner coronaire) permet la visualisation des artères coronaires qui sont les artères nourricières de votre coeur. Il peut montrer des rétrécissements (sténoses) coronaires qui peuvent nécessiter la réalisation complémentaire d’une coronarographie.

Le scanner cardiaque est capable d’apprécier la perméabilité d’un pontage coronaire, de surveiller certains stents coronaires ou de dépister des anomalies de naissance ou de trajet des artères coronaires.

Son apport est également important pour l’étude de l’oreillette gauche et des veines pulmonaires préalable à la réalisation des techniques d’ablation d’arythmies cardiaques par fibrillation auriculaire (FA).

Comment ça marche ?

L’examen dans sa globalité dure une quinzaine de minutes (préparation, injection, acquisition). Un électrocardiogramme est réalisé pour évaluer votre rythme cardiaque. Une perfusion intraveineuse est mise en place au niveau du bras pour permettre l’injection du produit de contraste iodé et éventuellement l’injection d’un médicament ralentisseur de la fréquence cardiaque (bêtabloquant qui améliore la qualité des images obtenues).

L’acquisition des images se fait en une dizaine de secondes au cours desquelles on vous demandera de respecter une immobilité parfaite et de réaliser une courte apnée (indispensables à la bonne qualité globale de l’examen). Le produit iodé est injecté dans votre perfusion à ce moment. L’acquisition est ensuite terminée, la perfusion est retirée et vous repassez en salle d’attente. Généralement, dans les trente minutes suivantes (temps de traitement et d’analyse des images), le médecin responsable de l’examen vient vous voir pour commenter les résultats. Un compte rendu écrit définitif vous sera adressé quelques jours plus tard, ainsi qu’à votre médecin traitant ou votre cardiologue.

Est-ce douloureux ?

La pose de la voie veineuse peut être parfois douloureuse (comme une prise de sang). L’injection du produit de contraste n’est pas douloureuse mais génère une sensation de chaleur globale passagère.

Y’a-t-il un risque?

C’est un examen faiblement invasif et donc quasiment dénué de risque grave. L’injection de produit de contraste à base d’iode pendant l’examen peut néanmoins être à l’origine de réactions allergiques le plus souvent rapidement réversibles à l’aide de traitements simples. Les patients connus comme allergiques à l’iode bénéficient d’une prémédication pendant les 48 heures précédant l’examen pour éviter la survenue de ces troubles.

L’iode peut également aggraver une insuffisance rénale préexistante. Une bonne hydratation est nécessaire pour favoriser l’élimination du produit de contraste. Le jour de l’examen, vous devez disposer d’un résultat de prise de sang récente avec un dosage de la Créatininémie.

Enfin certains médicaments comme la metformine (médicament antidiabétique) doivent être interrompus 48 h avant et après la réalisation de l’examen.

Le scanner cardiaque génère une irradiation significative supérieure à celle d’une coronarographie (1). L’intensité de cette irradiation est précisée dans le compte rendu. L’examen est contre-indiqué chez la femme enceinte.

L’administration d’un traitement bêtabloquant peut déclencher chez certains patients une crise d’asthme.

(1) BRENNER et al. N Engl J Med 2007; 357:2277

Dernière mise à jour : Le 7 janvier 2015