Cardiologie Tonkin

Scintigraphie Myocardique
Pénibilité
2 x 20' d'intervention

(nécessité d’une voie veineuse)

A quoi ça sert ?

Comme l’ECG d’EFFORT classique, cet examen permet le diagnostic de la maladie coronaire en cas de douleur thoracique, ou la surveillance d’une maladie coronaire connue. Il est souvent indiqué si un ECG d’EFFORT simple a été jugé non concluant ou non réalisable. La scintigraphie myocardique augmente d’une manière significative la sensibilité du test dans le diagnostic d’une ischémie myocardique (défaut de perfusion du muscle cardiaque).

Comment ça marche ?

DSC_0380L’examen est précédé d’un effort physique comme l’ECG d’EFFORT et/ou d’une injection de PERSANTINE (médicament dilatateur des coronaires). Une voie veineuse est nécessaire afin d’injecter, à la fin de l’effort, un produit radioactif (généralement du Thallium 201). Des images de votre coeur sont obtenues sous une caméra de scintigraphie (10 minutes).

Ensuite vous êtes libre pendant environ 4 heures et de nouvelles images de votre coeur sont réalisées cette fois-ci au repos. Les deux séries sont analysées par votre cardiologue et un médecin spécialiste en médecine nucléaire. On vous demandera, le jour de l’examen, de ne pas consommer de matière grasse.

Est-ce douloureux ?

La pose de la voie veineuse peut être parfois douloureuse (comme une prise de sang). Pendant la réalisation des images de scintigraphie, vous devrez rester immobile pendant 10 minutes avec les mains derrière la tête. Si vous êtes claustrophobe, vous pourrez être incommodé par le déplacement de la caméra pendant l’acquisition des images. L’injection de PERSANTINE peut parfois entrainer des céphalées ou des nausées.

Y’a-t-il un risque?

Les risques de l’épreuve d’effort sont les mêmes que pendant un ECG d’EFFORT classique. L’injection de PERSANTINE peut déclencher des crises d’asthme (si vous avez des antécédents de maladie asthmatique, signalez-le avant l’examen). L’injection de Thallium 201 entraine une irradiation modérée mais l’élimination du produit se fait sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Si vous devez prendre l’avion ou vous rendre dans une centrale nucléaire, vous demanderez un certificat de passage, car vous risquez de déclencher les alarmes des portiques jusqu’à 30 jours après l’examen. L’injection de radioéléments est contre-indiquée en cas de grossesse.

Dernière mise à jour : Le 7 janvier 2015